Le Maroc rejoint les destinations stratégiques choisies par les cabinets d’avocats internationaux

Le Maroc rejoint les destinations stratégiques choisies par les cabinets d’avocats internationaux

162
0
PARTAGER

L’annonce récente de la décision de ces cabinets d’avocat Anglo-Saxons d’ouvrir des représentations à Casablanca est venue redonner vie au marché légal en Afrique du Nord pour lequel avaient déjà misé des firmes comme la Française Guide ou les Espagnoles Garrigues y Cuatrecasas, affirme la même source dans un dossier intitulé: « Les cabinets d’avocats veulent conquérir l’Afrique « .

Après l’Espagne dans les années 1990, la Chine et le Brésil il y a quelques années, l’intérêt des cabinets internationaux d’avocats se dirige maintenant vers l’Afrique du Nord plus précisément vers le Maroc, la porte d’entrée de ce Continent, souligne la même source.

Ainsi, le Royaume focalise l’attention des grands cabinets internationaux qui  » ont, semble-t-il, décidé d’entrer en avalanche dans le marché Marocain, pour y opérer et à partir de cette place, opérer dans d’autres marchés voisins comme l’Algérien ou le Tunisien et même dans d’autres points du continent Africain « , relève  » Expansion.com « .

 » L’Afrique en général et le Maroc en particulier présentent un énorme potentiel pour des centaines de multinationales qui nécessitent de services juridiques complexes gérés dans leur majorité par les grands cabinets internationaux « , d’où l’engouement manifesté par ces cabinets, selon le journal.

En dehors de cabinets d’affaires Français comme  » Gide Loyrette Nouel « , et  » Jeantet Associés  » ou Espagnols comme  » Garrigues « ,  » Cuatrecasas « , « Balms & Cruz Morocco « , fruit de la fusion entre le cabinet Espagnol  » Balms Abogados  » et le Britannique  » Cruz & Co « , aucun cabinet d’affaires moyennement connu, n’opérait en Afrique du Nord avec ses propres délégations si ce n’est avec des  » African Desk  » coordonnés depuis Paris, affirme la même source.

 » Mais voilà maintenant que le Panorama a radicalement changé en quelques jours avec l’annonce de deux des quatre firmes du Cercle Magique Anglais « Allen & Overy  » et  » Clifford Chance  » de s’implanter directement au Maroc et en Afrique du Nord en ouvrant une délégation à Casablanca », relève-t-elle.

« L’intérêt manifesté par ces deux géants du secteur légal des affaires pour le marché Marocain a causé la surprise, de telle façon qu’à peine une semaine plus tard, une autre firme britannique « Norton Rose », qui compte 2.600 avocats opérant dans 39 bureaux dans le monde, annonce à son tour qu’elle va ouvrir elle aussi une délégation au Maroc dans le cadre de sa stratégie Africaine « , indique la même source.

Ce qui est certain, estime le journal économique, c’est que l’intérêt de ces grandes firmes de pénétrer dans le marché Nord Africain n’est pas fortuit, mais est le résultat d’une solide stratégie de ces cabinets de s’implanter dans le Continent Noir qui présente un fort niveau de développement avec les intéressants et importants projets énergétiques et en infrastructures qui sont en train d’y être menés.

De même, l’intérêt manifesté par ses cabinets d’affaires pour le Maroc s’explique par les opportunités d’affaires que présente le pays qui a décidé de miser sur un investissement fort en matière d’infrastructures et qui  » aspire, comme l’affirment d’aucuns, à initier un changement notoire pour devenir une alternative à Dubaï, recevant à bras ouverts tous ceux qui veulent contribuer au développement du pays « .

De plus, « la stabilité politique certaine dont jouit le Maroc en comparaison avec certains de ces voisins, est un facteur favorisant l’attractivité des investissements étrangers ».

map._________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires