PARTAGER
Prévu et annoncé pour la première semaine du mois d’avril prochain à Marrakech, le sommet arabe n’aura pas lieu finalement sur décision du roi Mohammed VI.
Un communiqué du ministère des affaires étrangères et de la coopération a annoncé que la mesure, qui ne change rien dans l’engagement du royaume à continuer à s’investir dans la défense des causes arabes et notamment palestinienne, a été prise après le constat que les conditions de réussite n’étaient pas réunies pour l’instant. Une manière d’insinuer que des divergences profondes subsistent sur l’ordre du jour et les objectifs à atteindre, le royaume ne s’étant décidé d’accueillir ce sommet que si les travaux devaient d’aboutir sur des résultats concrets pour marquer son grand retour sur la scène diplomatique arabe après une longue période de repli constatée.

Commentaires