PARTAGER

Au lendemain des attentats meurtriers de Paris le week-end dernier, les services sécuritaires marocains ont vite pris l’initiative d’apporter des mesures de renforcement du dispositif déjà en place pour être en phase avec la nouvelle donne.

Cette nouvelle stratégie tient tout d’abord en l’approfondissement de la coordination entre ces mêmes services,à savoir le département de l’intérieur, la DGST, et la gendarmerie royale mais curieusement sans la douane, alors que la France vient justement de renforcer ses moyens comme maillon essentiel de la surveillance des entrées de marchandises aux frontières.
Cette nouvelle stratégie a également la particularité d’introduire la mise en place dans chaque préfecture d’une cellule d’alerte regroupant le pacha et les éléments de la DGSN pour faire remonter avec rapidité toute information sur une éventuelle alerte jusqu’aux plus hautes échelles de la hiérarchie afin d’accélérer l’application du mode opératoire retenu.
Enfin troisième point à retenir, les contrôles des passeports dans les aéroports et gare maritimes qui seront plus minutieux en raison de l’apparition du phénomène d’usurpation et vol des pièces d’identité des réfugiés syriens entrés en Europe.

Autant de mesures n’amoindriront pas les risques d’attaques sur le territoire marocain mais il vaut mieux prendre toutes les précautions nécessaires dans la situation actuelle qui laissent présager des répliques des attentats de Paris ailleurs dans le monde.

Actu-maroc.com
Par Jalil Nouri

Commentaires