PARTAGER
L’interdiction des téléphones portables dans les établissements scolaires est actée et entrera en vigueur dès la prochaine rentrée scolaire. C’est le président Emmanuel Macron qui en avait fait une promesse de campagne pour mettre fin aux abus de leur utilisation en milieu scolaire et leurs conséquences négatives sur le déroulement des cours et la concentration des élèves sans parler des cas de fraude. Ce ne sont pas les parents des élèves et votants lors des élections à venir qui sanctionneront le président et son parti pour cette mesure. mais le législateur a cependant retenu des exceptions pour lesquelles la loi ne s’appliquera pas dans les utilisations des objets connectés dans les enceintes des établissements parallèlement aux téléphones portables comme les tablettes et les montres de plus en plus en vogue. Les lycées seront laissés libres d’appliquer la loi ou non dans leur règlement intérieur, alors qu’ailleurs tous les objets connectés seront interdits y compris pendant les heures de sport et durant les activités extérieurs.De quoi laisser le débat ouvert et sans réponses dans certains cas.
Un débat qui tarde à venir au Maroc, pays, comme on le sait, qui fait face à des abus et des dérives extrêmes dans l’utilisation des portables et dont la liste reste très longue. Le problème n’est abordé que lors des examens en raison de l’augmentation des fraudes qui faussent les résultats et le niveau réel des candidats.  .

Commentaires