Le Maroc sur la bonne voie pour la mise en oeuvre des...

Le Maroc sur la bonne voie pour la mise en oeuvre des mesures du pacte Emergence (M.Chami)

144
0
PARTAGER

Présentant devant SM le Roi Mohammed VI le bilan de la mise en Âœuvre des dispositions du pacte, qui prend la forme d’un contrat-programme de 111 mesures engageant l’Etat et le secteur privé, lors de la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition des assises de l’industrie, M. Chami a souligné que « le Maroc a réussi à développer et à commercialiser une offre compétitive répondant aux besoins des investisseurs » en ce qui concerne quatre métiers mondiaux du Maroc : l’offshoring, l’automobile, l’aéronautique et l’électronique.

Ces mesures s’articulent autour du renforcement de la compétitivité des PME, de l’amélioration du climat des affaires et de la promotion de la formation, du développement des métiers mondiaux du Maroc et de plates-formes industrielles intégrées (P2I).

Le ministre a, en outre, fait savoir que l’attrait de davantage d’investisseurs et leur accompagnement seront assurés par l’ouverture de bureaux de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) en France, Espagne, Italie, Allemagne et aux Etats-Unis, et à travers des campagnes de communication ciblant les investisseurs du Brésil, d’Inde et de Chine.

Des campagnes de communications ont été menées à ce titre en France et en Espagne, et d’autres seront menées en Allemagne et en Italie à partir du 9 mai, a poursuivi le ministre, notant que les investissements espagnols et français ont augmenté en 2010 respectivement de 76 pc et de 50 pc.

En 2010, les exportations du secteur automobile se sont inscrites en hausse de 50 pc, celles de l’aéronautique de 36 pc, de l’électronique de 23 pc, et d’offshoring de 27 pc, a indiqué M. Chami.

Ces secteurs ont permis la création de 15.000 emplois en 2010, et ce conformément aux objectifs du pacte national pour l’émergence industrielle, a-t-il ajouté, relevant que ces résultats « nous incitent à passer à une vitesse supérieure en matière de promotion et d’accompagnement des investisseurs afin de relever le défi de l’efficience et d’assurer une meilleure coopération entre l’AMDI, les dirigeants des P2I et les centres régionaux d’investissement dans le but de créer 20.000 postes d’emploi en 2011″.

Evoquant les secteurs du textile et de l’agroalimentaire, qui constituent les deux tiers du tissu industriel marocain, le ministre a indiqué que la valeur des exportations du textile s’est améliorée de 4 pc en 2010 pour atteindre 31 milliards de dirhams (MMDH), alors que celle de l’agroalimentaire a cru de 5 pc pour un montant de 17 MMDH.

Et d’ajouter que le secteur du textile devra, dans l’avenir, profiter de la création d’une école de mode et de l’implantation d’opérateurs de renommée mondiale, telle la société « Li & Fung », alors que l’agroalimentaire devra bénéficier de l’installation d’unités industrielles liées au secteur agricole prévues dans le cadre du plan « Maroc vert ».

Au sujet des P2I, M. Chami a relevé la réalisation des avancées suite à la création de la société « Foncière Emergence » qui permet aux investisseurs désireux de s’installer dans une P2I de bénéficier d’une offre locative avantageuse, ajoutant que 10 plate-formes industrielles intégrées ont été placées auprès des aménageurs développeurs, soit plus de 1.500 ha sur les 2.000 prévus par le pacte national.

Il a, par ailleurs, annoncé que la P2I de Kénitra sera fin prête en septembre avec le lancement de la première unité industrielle, précisant que 50 ha ont déjà été commercialisés, ce qui représente près de 5.000 postes d’emploi.

« Un développement volontariste et accéléré de l’économie marocaine nécessite un climat d’affaires approprié », a souligné M. Chami, notant que le pacte Emergence a prévu un ensemble de mesures visant l’accompagnement et le soutien des PME.

A ce propos, il a rappelé le lancement effectif en 2010 des programmes Imtiaz et Moussanada. Le premier programme est destiné aux entreprises porteuses d’un projet de développement et souhaitant bénéficier d’une prime à l’investissement matériel et immatériel correspondant à 20 pc de l’investissement total.

Trente trois entreprises ont pu bénéficier de ce programme, a-t-il indiqué. Le second programme, qui porte sur l’accompagnement des PME dans leur démarche de modernisation et d’amélioration de leur compétitivité, a bénéficié à 299 entreprises.

M. Chami a rappelé que l’Etat a lancé, au cours de cette année, le programme « Inmaa » et un centre innovant de développement des compétences Lean Manufacturing et d’accompagnement à l’amélioration des performances opérationnelles des PMI marocaines.

Il a mis en place également deux fonds d’investissement publics/privés destinés à accompagner la création, le développement et la transmission des PME.

A ce titre, une enveloppe budgétaire de 850 millions de dirhams a été allouée pour lever les freins de la sous-capitalisation qui pénalisent actuellement de nombreuses PME, a souligné le ministre.

 

 

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires