Le Maroc, un melting-pot de différentes cultures

Le Maroc, un melting-pot de différentes cultures

300
0
PARTAGER

« Le Maroc offre une expérience aussi intense qu’enrichissante », observe la publication, soulignant le brassage des cultures dans un pays dont « les couleurs et les senteurs capturent le cœur et l’imagination du visiteur ».

« De Marrakech avec ses couleurs ocres romantiques et ses mythes et mystères, aux montagnes de l’Atlas avec leur isolement splendide, le Maroc éveille et éblouit les esprits », indique le journal, notant que peu de villes au monde jouissent du même charme que Marrakech, avec ses bâtisses et boulevards modernes entourés de murs médiévaux qui n’ont rien perdu de leur beauté.

Le quotidien emmène le lecteur dans un voyage à travers la ville ocre avec sa légendaire place de Jamma Lefna et les tombes des saadiines, qui représentent l’un des modèles les plus fins de la flamboyante architecture mauresque.

Le palais al-Badii, le plus beau au monde au temps de sa construction, et ses 50 piliers de marbres, est une des principales attractions de la ville marocaine, poursuit le Guardian, qui souligne également la beauté d’autres villes marocaines dont la Cité des Alizées, qui fut l’une des principales villes du Royaume durant le 15eme siècle.

Essaouira, qui a su garder intact son charme, a attiré des cinéastes de renommée mondiale comme Orson Wells, réalisateur du film Othello, ou Ridley Scott et son légendaire « Kingdom of Heaven ».

« Le voyage entre Marrakech et Essaouira offre au visiteur l’occasion de découvrir le Maroc réel, avec ses plaines fertiles et son désert éblouissant », poursuit le Guardian.

« Situé au seuil de l’Europe, le Maroc offre une expérience totalement différente et est toujours capable de fasciner ses visiteurs avec sa culture enrichissante.

« Les villes impériales de Rabat, Meknès, Fès et Marrakech sont les joyaux du Maroc », note la publication, qui s’attarde également sur la splendeur de la Grande Mosquée Hassan II de Casablanca.

« C’est la plus grande mosquée au monde après celle de la Mecque », indique le Guardian, soulignant la beauté de ce joyau de l’architecture marocaine.

 

Commentaires