Le Maroc, une plateforme très attractive pour les investisseurs chinois

Le Maroc, une plateforme très attractive pour les investisseurs chinois

341
0
PARTAGER

« Au cours des dix dernières années, le Maroc s’est modernisé pour devenir une plateforme très attractive pour les investisseurs chinois », a indiqué le ministre à l’ouverture du forum sur l’investissement sino-marocain, organisé du 18 au 19 janvier à Pékin.

Devant des représentants des principales institutions publiques chinoises et des hommes d’affaires marocains et chinois, M. Chami a fait savoir que le Royaume dispose de quatre facteurs décisifs et stratégiques pour attirer les investisseurs, à savoir une position géographique idéale pour servir l’Europe et l’Afrique, plusieurs accords de libre-échange (accès à un marché d’un milliard de consommateurs), une main-d’oeuvre à coût compétitif, et un environnement qui favorise l’investissement.

Et d’ajouter que le Maroc jouit de fondamentaux macro-économiques solides, des plans gouvernementaux pour l’accompagnement des investisseurs, des infrastructures à haut niveau et d’un environnement stable.

Par ailleurs, le gouvernement marocain a fait de la promotion des investissements étrangers une priorité, a-t-il dit.

Dans ce sens, le gouvernement s’est engagé à accompagner et à soutenir les investisseurs étrangers, a mis en place une batterie de mesures incitatives très attrayantes pour les investisseurs, boosté la création des zones franches, et encouragé le développement d’un système bancaire avec des opérateurs locaux qui se développent à l’international.

Pour sa part, l’ambassadeur du Maroc en Chine, M. Jaafar Alj Hakim, a fait savoir que les autorités marocaines sont disposées à accueillir les entreprises chinoises et leur fournir toutes les facilités pour faire des bons investissements au Royaume.

Le diplomate marocain a indiqué que la signature entre le Maroc et la Chine d’un grand nombre (plus de 120) d’instruments juridiques régissant les relations bilatérales et couvrant tous les secteurs de coopération a fourni un cadre juridique adéquat pour le renforcement des relations bilatérales.

Il s’est également félicité de la participation effective à ce forum des représentants des grandes entreprises marocaines et chinoises.

Cette forte présence est « une illustration de leur ferme détermination à contribuer au renforcement des relations entre les deux pays et à l’établissement de partenariats mutuellement bénéfiques et gagnant-gagnant pour les entreprises chinoises et marocaines », a relevé l’ambassadeur.

Les relations économiques entre les deux pays ne cessent de se développer. La Chine est désormais le troisième partenaire commercial du Maroc avec un volume d’échanges totalisant plus de 2,5 milliards de dollars en 2009. Plusieurs grandes sociétés chinoises sont installées au Maroc à travers des investissements directs et des joint-ventures.

Organisé par l’Agence marocaine pour le développement des investissements (AMDI), le forum de deux jours vise à promouvoir le partenariat économique entre les deux pays et présenter le climat d’affaires et les opportunités d’investissement au Maroc.

Outre les fédérations, les associations professionnelles et les entreprises marocaines, participent au forum les principales institutions publiques chinoises.

La première journée a été dédiée à l’industrie automobile, avec la participation de l’Association marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile, et des rencontres entre constructeurs automobiles, responsables et chefs d’entreprise marocains et chinois.

La deuxième journée se penchera sur un large éventail de secteurs, notamment ceux de l’énergie, des télécoms, du textile, de l’agro-alimentaire et des composants électroniques.

Commentaires