PARTAGER

Un contrat de performance a été signé mercredi à Rabat par les ministres Moulay Hafid Elalamy (Industrie), Mohamed Boussaid (Economie et finances) et Hakim Abdelmoumen, président de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (Amica). Objectif : construire à terme des moteurs de voitures au Maroc.

Ce contrat a été paraphé dans le cadre du plan d’accélération industrielle 2014-2020 et prévoit de générer un chiffre d’affaires additionnel de 6,5 milliards de dirhams et autant en investissements. 10.000 nouveaux emplois seront également créés.

« Jusqu’à présent, le Maroc a réalisé un parcours assez exceptionnel dans le secteur de l’automobile », a indiqué le ministre de l’Industrie, se réjouissant que le royaume intègre la liste de pays (au nombre de 31) qui fabriquent actuellement des moteurs de voitures.

« En 2008, le Maroc a accueilli l’usine Renault Tanger, en 2014, les quatre premiers écosystèmes de l’automobile ont été lancés ( câblage automobile, intérieur véhicule & sièges, métal/emboutissage, et d batteries automobiles) et en 2015, l’accord pour l’implantation d’une usine PSA Peugeot Citroën à Kénitra a été signé. Depuis, plusieurs équipementiers se sont implantés au Maroc », a-t-il poursuivi.

Moulay Hafid Elalamy a pour ambition d’atteindre 100 milliards de dirhams de chiffres d’affaires dans le secteur automobile dans 4 ans, en 2020.

Commentaires