LE MAROC VICTIME A L’ONU D’UN COUP DES SERVICES SECRETS ALGÉRIENS

LE MAROC VICTIME A L’ONU D’UN COUP DES SERVICES SECRETS ALGÉRIENS

1233
0
PARTAGER

Le Maroc a échappé de peu à des accusations et une condamnation de
l’ONU pour avoir reçu des informations confidentielles internes sur le
dossier du Sahara avant qu’elles ne soient soumises au travail des
commissions.

C’est le hacker Chris Coleman, un nom fictif, derrière lequel se cache
un spécialiste de la désinformation au service de la diplomatie et des
espions algériens; qui aurait lancé cet appât pour piéger les responsables
de l’ONU en les orientant vers le représentant du royaume qui aurait profité
du contenu des documents secrets livrés par un haut responsable de cette organisation
pour aider le Maroc à préparer par avance sa contre-offensive pour bloquer des
décisions du conseil de sécurité qui n’étaient pas à son avantage.
Des enquêtes internes ont alors été déclenchées mais vite étouffées dans l’œuf,
sans atteindre le haut responsable visé par la manipulation et la fuite du hacker
ni l’ambassadeur représentant du Maroc Omar Hilal qui n’a été convoqué à aucun moment.

Il n’empêche que cette affaire a fait beaucoup de bruits dans les couloirs de l’Onu
aussi bien à New-York qu’à Genève où est traité le dossier du Sahara.

Ayant perdu toutes es cartes ces derniers mois dans ce dossier pour
lequel elle dépense une fortune dans le seul but de nuire aux intérêts
du Maroc, l’Algérie a donc fait le choix de se rabattre sur des
méthodes mafieuses pour remonter la pente et bloquer l’ascension
marocaine sur la scène internationale dans la défense de ses thèses.

Commentaires