LE MAROC VOIT SES ESPOIRS S’ÉVAPORER POUR L’ORGANISATION D’UNE COUPE DU MONDE

LE MAROC VOIT SES ESPOIRS S’ÉVAPORER POUR L’ORGANISATION D’UNE COUPE DU MONDE

526
0
PARTAGER

 

La première incohérence et non des moindres se situe au niveau de la multiplicité des centres de décision comme cela a été le cas dans l’affaire dite « Ouzzine » qui a mis à nu l’état déplorable des infrastructures et qui a obligé les organisateurs à déplacer les matchs prévus de Rabat à Marrakech, créant de grands désagréments pour les équipes participantes et surtout pour le public. De toute l’histoire de la compétition, jamais un tel scénario ne s’était produit et au niveau de la symbolique que penser de la réaction des responsables du football mondial quand ils ont appris que le ministre du tutelle a été prié, sur ordre royal, de se tenir à l’écart d’une telle manifestation organisée sur le sol national alors qu’il est censé en superviser le déroulement et recevoir les hôtes étrangers.

De mémoire des habitués des stades et des grands matchs, jamais on avait assisté de par le passé à une pagaille à grande échelle qu’il s’agisse de la vente des billets, de récupérer son siège supposé numéroté, des accès au stade de Marrakech qui a exigé près de deux heures pour y arriver en voiture, de l’absence des transports en commun, de l’amateurisme du service d’ordre dépassé par l’événement,des passes-droits qui font leur loi là où ils passent…

Fort heureusement les responsables délégués par la FIFA étaient là pour veiller à faire respecter le cahier des charges dans ses moindres détails et à tous les étages mais qui ne manqueront pas dans leurs rapports à venir de souligner toutes les défaillances et elles sont nombreuses dans une organisation approximative pour les deux éditions.

Car chacune d’entre elles a eu ses pages noires comme le ratage de la cérémonie d’ouverture l’an passé à Agadir et des conditions déplorables dans lesquelles ont eu à travailler les médias.

Non le Maroc peut faire un trait sur l’organisation de la coupe du monde 2026, il faudra bien se rendre à cette évidence.

En tout les cas et en plus de cette déconvenue, le public marocain gardera un très mauvais souvenir de la gestion du sport en général par le ministre Mohammed Ouzzine dont le mandat risque de prendre fin plutôt que prévu et dont le sort reste incertain, puisque en plus de son éloignement des fonctions qu’il occupe marquées par plusieurs scandales, les marocains demandent de manière unanime à ce qu’il soit poursuivi en justice et emprisonné si l’enquête demandé par le roi lui impute la responsabilité de l’affaire du Complexe Moulay Abdellah de Rabat et dont les conclusions ne sauraient tarder.

 

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com _______________________________________

 

Actu-maroc.com —————————-

 

Commentaires