PARTAGER

Le Franco-marocain Sélim Arik a été élu hier, 8 mars, Mister France 2016. Il était en lice avec 15 autres candidats.

Agé de 22 ans, il s’est lancé dans le mannequinat il y a quelques mois à peine, confie-t-il au magazine Paris Match. C’est d’ailleurs son frère qui l’a poussé à s’inscrire à ce concours après avoir vu l’affiche.

Semi-professionnel de boxe, il est également instructeur de la même discipline dans un club et dans une salle de sports. Son père a été champion d’Afrique avec le Maroc et même qualifié pour les jeux Olympiques de 1985. Bien avant lui, son grand-père avait été le premier entraîneur de l’équipe du Maroc.

Sur sa participation au concours Mister France 2016, Sélim Arik confesse que ses proches étaient plutôt sceptiques. « Ils étaient plutôt mitigés. La boxe est un milieu viril. Les gens peuvent avoir quelques a priori sur ce genre d’élections qui – selon certains – seraient plutôt réservées aux femmes ou à des hommes efféminés. J’avais à cœur de casser ces clichés. J’ai fait mes preuves sur le ring, et maintenant sur cette scène. Je suis ravie. »

 

Commentaires