PARTAGER
Le mauvais sort continue de s’acharner sur le chanteur marocain, Saad Lamjarrad, qui se trouve toujours en détention provisoire dans une prison de la région parisienne suite à une plainte pour tentative viol avec violence déposée contre lui.
Au moment où le juge de l’affaire semblait vouloir lui accorder la liberté provisoire sous la condition de ne pas quitter le territoire français et en échange d’une caution importante, le chanteur vient de recevoir un coup fatal avec un certificat médical délivré par un médecin légiste à la plaignante et remis au juge, lequel certificat, éloigne par son contenu, toute perspective d’une prochaine libération.
Le document est en effet accablant pour le chanteur puisqu’il confirme les accusations de violences physiques avancées par la victime supposée et qui lui aurait laissé des séquelles psychologiques.
Avec ce document qui est curieusement venu tardivement selon ses avocats, la plaignante semble être bien conseillée puisqu’elle ne l’a fourni qu’à la veille d’une audience capitale chez le juge qui aurait permis au chanteur de se retrouver en liberté en échange d’une caution fixée par avance à 5 millions de dirhams et avec la promesse de rester en France jusqu’à son jugement. Tout semble indiquer désormais que Saad Lamjarrad encourt la peine maximale, soit au moins trois années de prison.

Commentaires