PARTAGER

Le ministre de la communication, l’islamiste Mustapha El Khalfi, récidive une nouvelle fois en se faisant moquer par la presse française pour ses grossières fautes de français tout comme il l’a déjà été sur la radio « Europe 1″. Cette fois-ci, il s’agit d’une lettre envoyée par le ministre à l’ong américaine des droits de l’homme « Human Rights Watch » dans laquelle il tente d’apporter dans un français très approximatif un démenti aux assertions de l’organisation sur la situation au Maroc.

Mais le contenu de ce texte a été ignoré au profit des fautes de grammaire et de sens qu’il comporte et qu’un élève du primaire ne commettrait pas , incitant la presse française à tourner en dérision le propos du responsable gouvernemental.

La position de ce dernier est d’autant plus intenable et incompréhensible puisque s’agissant d’un document quoi de plus officiel , il devait être écrit en arabe, la langue officielle du pays, ce qui lui aurait la risée et les moqueries des lecteurs français. A y regarder de plus près, cette tentative de ridiculiser le ministre marocain serait un coup monté par le responsable de la communication dans la région de l’ong américaine qui n’est autre que le journaliste marocain Ahmed Reda Benchemsi passé au service du prince Moulay Hicham, qui aurait transmis une copie de cette lettre aux médias français pour porter un coup à l’image du ministre et au gouvernement dont il fait partie pour se venger de leur hostilité à l’égard de l’ong américaine qu’il représente.

Commentaires