PARTAGER
Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a démenti, mardi, qu’un pensionnaire de « Bouya Omar » bénéficiaire de l’initiative « Karama » pour la santé psychologique ait été renvoyé ou jeté à la rue.

En réponse à une question du groupe socialiste lors de la séance des questions orales à la Chambre des Représentants, le ministre a catégoriquement démenti les informations rapportées par certains sites électroniques. « Nous n’avons jeté personne à la rue », a affirmé M. El Ouardi, précisant que 29 patients bénéficiaires ont rejoint leurs familles au terme du traitement.

Pour ce qui est des procédures d’accompagnement de cette opération, le ministre a expliqué qu’il sera procédé à la mise en place de centres médicaux sociaux dans les lieux concernés par l’initiative et à la formation de professionnels dans le domaine de la santé mentale et psychologique.

Le ministère de la santé a lancé, en juin dernier, l’initiative Karama pour la santé psychologique visant la prise en charge et le traitement gratuit des patients atteints de maux psychologiques pensionnaires du mausolée « Bouya Omar ».

Selon des données du ministère, dans le cadre de cette initiative, les hôpitaux ont accueilli quelque 795 patients, dont 5 % de femmes, de même que des familles ont récupéré, à leur demande, 27 patients.

Commentaires