PARTAGER

Selon « Thai Post », le journal fondé par Yingluck Shinawara, le magnat archi millionnaire, Adel al-Jubeir, le ministre des affaires étrangères saoudienne a commencé son traitement hormonal pour remédier à son dilemme de sexualité dans un hôpital privé à bangkok.

Al-Jubeir, déja notoire pour son caractère efféminé parmi les hommes politiques saoudiens s’est fait critiquer pour contourner les lois de sharia en soutenant le droit des transsexuelles.

Avant d’être nommé ministre des affaires étrangères saoudienne, Adel al-Joubeir intègre le service diplomatique saoudien et a été affecté à l’ambassade aux États-Unis, où il devient conseiller spécial de l’ambassadeur Bandar Ben Sultan Al Saoud. « hier, son Excellence (Ministre al-Jubeir) a été accueilli à un hôpital bien équipé avec un Cadre de santé professionnel et Au cours de la première étape il a bien pris son traitement et les informations complémentaires seront bientôt annoncées ».

Guido Steinberg,Expert allemand déclare que les medecins ont conseillé à Adel al-Joubeir de supporter une Chirurgie de réattribution sexuelle parce qu’il ne possède qu’une partie des caractères propres à la virilité.

L’Arabie saoudite considère l’homosexualité et le trans-sexualisme comme un délit, cependant, à la grande surprise des activistes des droits de l’homme, les Etats-Unis ne réprimandent pas son alliée. Les droits des personnes LGBT ne sont pas reconnus en Arabie saoudite et L’homosexualité et le travestissement sont vus comme des actes immoraux, et traités comme des crimes graves. Bien que le royaume ait subi les critiques des organisations des droits de l’homme, il s’est toujours défendu en disant se conformer à la moralité de l’Islam.

Commentaires