PARTAGER

Après avoir reporté à plusieurs reprises sa décision, le ministre du commerce, de l’industrie, des nouvelles technologies et des petites et moyennes entreprises, Moulay Hafid El Alamy, vient de limoger le directeur général de l’Agence marocaine des Investissement, Hamid Benlafdil, nommé il y a à peine deux ans, avec l’aval du premier ministre, après une série d’erreurs stratégiques.

Le ministre a tout d’abord consenti au départ à donner plus de temps au responsable des investissements extérieurs pour faire ses preuves en incitant de grandes enseignes industrielles internationales à venir s’implanter dans le royaume, le constat étant fait qu’il n’est en rien concerné dans les derniers grands investissements opérés. Il est vrai qu’autant le responsable limogé avait fait ses preuves à la tête du Centre Régional des Investissements de Casablanca, son dernier poste, autant le costume de patron de l’agence des investissements semble avoir été mal taillé pour lui. En deux ans de service, il n’a rien fait pour augmenter le volume des investissements se reposant sur les lauriers du ministre.Pire, ila été totalement absent dans le suivi du projet d’installation au Maroc du constructeur automobile Peugeot.

Mais ce qui semble avoir précipité son départ, c’est la publication sur le site de son agence d’une information donnant pour acquis l’installation d’un autre constructeur, l’allemand Volkswagen, comme pour signifier qu’il en est à l’origine. C’est la goutte quia fait déborder le vase et le ministre a déjà un nom sous la main pour le remplacer. décision dans quelques jours.

Par Fouad ghazali

Commentaires