Le ministre italien des AE salue les réformes institutionnelles initiées par le...

Le ministre italien des AE salue les réformes institutionnelles initiées par le Maroc

170
0
PARTAGER

Dans un entretien accordé à la publication « MaroccOggi » (Maroc d’aujourd’hui), dont le premier numéro vient de paraitre, Frattini a évoqué notamment « les développements significatifs enregistrés en matière de droits de l’homme et d’émancipation de la femme ainsi que l’ambitieux projet de réforme constitutionnelle ».

Il a également cité les changements opérés sur le plan social notamment dans les secteurs de l’éducation, de la santé et des services de base.

« Ce n’est pas par hasard » que le Maroc « bénéficie du statut avancé dans ses rapports avec l’Union européenne », a souligné le ministre italien en relevant l’ouverture du Royaume et l’ardent désir dont il a toujours fait preuve de promouvoir sa coopération avec la communauté internationale, particulièrement avec l’Europe, notamment sur le plan politique.

« C’est grâce au rôle joué par des pays comme le Maroc qui ont su depuis longtemps consolider leur coopération avec l’Europe, qu’il sera possible de passer de la simple acception de la Méditerranée comme frontière méridionale de l’Europe au concept d’une Méditerranée perçue comme véritable pont entre l’Union européenne et le monde arabe « , a affirmé le chef de la diplomatie italienne.

S’agissant de la coopération économique maroco-italienne, Frattini a expliqué que le Royaume offre des conditions économiques particulièrement favorables, notamment des indicateurs macro-économiques stables, des coûts de la main d’oeuvre avantageux et d’importantes mesures incitatives en faveur des investisseurs étrangers.

Il a évoqué également, à ce propos, l’important marché intérieur marocain, les accords de libre échange conclus avec de nombreux pays, les importants investissements en matière d’infrastructures, les zones franches et les technopoles.

Le ministre a relevé, dans ce même cadre, l’intérêt marqué manifesté par le Maroc au modèle italien des petites et moyennes entreprises et des zones industrielles qui, a-t-il dit, s’adaptent bien à la réalité économique et entrepreneuriale marocaine.

Concernant le futur de la région méditerranéenne, Frattini a souligné la nécessité d’un nouveau pacte dans lequel les processus de transition doivent être soutenus et consolidés par des initiatives concrètes.

« Il est indispensable de relancer le partenariat euro-méditerranéen à travers un changement décisif des lignes stratégiques pour affronter les nouveaux défis dans la région, en termes de politique, de sécurité, de développement économique partagé, de gestion des flux migratoires et de consolidation du dialogue culturel et social « , a-t-il insisté.

Au-delà de l’horizon euro-méditerranéen, le ministre s’est déclaré en faveur de l’inclusion du thème des rapports avec la rive sud de la Méditerranée parmi les points centraux de l’agenda transatlantique en vue de développer en commun des idées dans le cadre de stratégies élaborées et de convenir ensemble des instruments pour leur mise en oeuvre.

« MaroccOggi », dont le premier numéro a été publié en fin de semaine, est éditée par l’association « Genemaghrebina » qui s’active dans les domaines de l’information et de la promotion de l’intégration des étrangers en Italie.

 

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires