LE MINISTRE MOUBDIE MÊLÉ A UNE AFFAIRE DE FALSIFICATION DE DOCUMENTS

LE MINISTRE MOUBDIE MÊLÉ A UNE AFFAIRE DE FALSIFICATION DE DOCUMENTS

463
0
PARTAGER

Mohammed Moubdie, puisque c’est de lui qu’il s’agit, pensait bien faire en décidant d’acheter une station service dans la ville de Fqih Bensalah dont il dirige par ailleurs le conseil municipal. Avant de lui être cédé, le commerce appartenant à des héritiers devait avoir l’aval de tous ces derniers, sauf que l’une d’entre eux manquait à l’appel au moment de la session et sa signature imitée et légalisée avec la complicité d’un fonctionnaire dans un document attestant qu’elle cédait tous ses droits. C’est en retournant au pays puisqu’elle réside en Italie que l’héritière lésée allait découvrir la supercherie, suite à quoi elle adressa une plainte au tribunal en prenant au préalable le soin d’alerter la presse pour que justice soit faite. Une plainte qui concerne également le ministre qu’elle accuse de complicité et d’avoir fait semblant d’ignorer la falsification des documents au moment d’entrer en possession de la station et bien avant au moment des négociations.
Une fois de plus, le ministre issu du parti du Mouvement Populaire a fait le dos rond et refusé de réagir à l’accusation.

 

Ce n’est pas la première fois que l’homme est mêlé à des scandales puisque depuis sa nomination au gouvernement, son nom a été cité dans plusieurs affaires comme son implication dans le « Rubygate », une autre affaire de falsification du diplôme du baccalauréat qu’il n’aurait jamais décroché, de malversations au sein du conseil de sa ville …

Comme d’autres ministres de son parti à l’origine d’autres scandales, sa nomination en tant que ministre a toujours été contesté par des membres du parti, qui l’attribuent à une supposée commission de l’ordre de 3 millions de dirhams versée à la très décriée dirigeante en vue du parti , Halima Assali, qui fait et défait les ministres à son gré.Affaire à suivre.

 

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires