Le ministre Ouzine est-t-il un sacré menteur ?

Le ministre Ouzine est-t-il un sacré menteur ?

631
0
PARTAGER

Selon cet hebdomadaire très porté sur les enquêtes débouchant sur des scandales et contrairement à ce qu’a toujours affirmé ce ministre, il ne dispose d’aucun diplôme d’études supérieures obtenu ni à l’université Mohamed V comme il le prétend ni à des universités aux USA. Son bagage d’études supérieures réel se résumerait à une licence en anglais et à quelques vagues attestations de stage de formation.

En outre, il n’aurait jamais enseigné une quelconque matière à l’université à Rabat se contentant de donner des cours dans des écoles privées. D’où la question que se pose le journal « Comment a-t-il bien pu faire pour obtenir un doctorat qu’il n’hésite pas à mentionner dans son curriculum vitae.

Autre mensonge flagrant révélé par cette enquête, celui qui fait dire au ministre qu’il est militant du parti du mouvement populaire depuis qu’il était lycéen alors qu’en vérité, il n’a atterri dans ce parti qu’en 2006 pour se voir propulser ministre 3 ans plus tard. Une ascension fulgurante qu’il voudrait couronner en se portant candidat au secrétariat général de son parti et qui s’explique par le soutien inconditionnel que lui apporte sa belle mère Halima Assali une figure très proche de l’actuel patron de cette formation Mohaned Laenser.

Cet énième scandale s’il s’avère basé sur des éléments réels, s’ajoute à une série de déconvenues retentissantes qui ternissent l’image de ce parti depuis l’avènement du deuxième cabinet du chef du gouvernement actuel Abdelilah Benkirane (Chocola gate du ministre El Guerrouj, implication du ministre Moubdie dans le scandal italien Ruby gate, conflit d’intérêt pour la ministre déléguée à l’environnement Hakima El Hayti…).

Le premier ministre va t-il enfin se prononcer et sévir dans de telles affaires sulfureuses ou continuer au contraire à faire la politique de l’autruche pour ne pas mécontenter ses alliés ? Avec cette supposée existence du faux diplômes dans le CV d’un de ses ministres, il lui est facile de tirer cette affaire au clair pour démentir le contenu de cette enquête du journal « AL AN » ou de renvoyer le ministre à ses chères études pour pouvoir prétendre enfin obtenir un doctorat.

Jalil Nouri pour Actu-maroc.com____________________

Commentaires