PARTAGER

La ligue arabe ne compte pas rester les bras croisés face à l’affront fait par le président américain, Donald Trump, au monde arabo-musulman en décrétant, Jérusalem, capitale d’Israël afin de tenir ses promesses de campagne électorale prises à l’égard du lobby juif de son pays.

Pour mener une offensive permanente à deux niveaux, diplomatique et médiatique,  contre cette mesure, les pays arabes ont décidé de constituer une délégation ministérielle composée, outre l’Égypte qui accueille le siège de la Ligue Arabe dont le secrétaire général en est membre, la Palestine,le Maroc , en sa qualité de président du comité Al Qods, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et la Jordanie, afin de travailler d’arrache-pied afin d’obtenir l’annulation de la décision controversée de Trump.

La première réunion de cette délégation est fixée pour le début de la semaine prochaine. Palier par palier, cette offensive dont seules les grandes lignes ont été révélées, se déploiera au niveau mondial et au niveau de tous les pays représentés au sein de l’ONU, afin d’aboutir à un vrai débat planétaire sur cette question lors d’une assemblée extraordinaire de l’ONU qui serait appuyée par une intense campagne médiatique à grands frais supportés par les pays du Golfe, dans les médias les plus influents de la planète.

Cette offensive devrait être déclinée point par point ainsi que son calendrier dans les prochains jours après sa première réunion au Caire.

Commentaires