LE MONDE ASSOCIATIF VU A LA LOUPE

LE MONDE ASSOCIATIF VU A LA LOUPE

270
0
PARTAGER

Cette liste comprend les associations dites d’utilité publique, les ONG étrangères et les syndicats. Le taux de création de ces dernières s’est considérablement accru ces dernières années puisque 8 associations sur 10 ont été autorisées entre 1997 et 2007et 4 sur 10 depuis 2005, date de lancement de l’INDH, l’Initiative Nationale de Développement Humain. Si elles sont présentes sur tout le territoire national , elles se concentrent surtout au niveau des régions de Rabat-Salé-Zemmour-Zaers, et Souss-Massa-Drâa; alors que leurs champs d’activité concernent essentiellement l’éducation, la santé, les droits de l’homme, le sport, les loisirs, le développement durable, le logement…Mais ce sont principalement les actions sur le développement et le logement qui concentrent le gros des efforts avec 35,2% et la culture, le sport et les loisirs pour 27,1%.Travaillant pour la plupart d’entre elles avec très peu de moyens si ce n’est les cotisations de leurs membres et quelques subventions au compte-gouttes, elles partagent toutes pratiquement les mêmes difficultés au niveau de leur fonctionnement. Problème numéro 1: le local, dont la moitié interrogée dans le cadre de cette étude dit ne pas en disposer. Seules 8,4% d’entre elles sont propriétaires de leurs locaux, les autres étant hébergées dans des institutions privées ou dans des domiciles privés de leurs membres. Mais l’élément le plus étrange reste le mode de gestion de ces entités vu que 94,7 % d’entre elles ne tiennent pas de comptabilité selon les normes en vigueur. De plus, autre facteur handicapant, 87,7% d’entre elles ne sont liées par aucun partenariat susceptible de leur donner une bouffée d’oxygène. Car bien qu’elles totalisent des budgets de l’ordre de 8,8 milliards de dirhams, cela reste insuffisant pour les 45 000 associations recensées. Seule une petite minorité de l’ordre de 5,4 % peut se targuer de disposer de ressources de plus de 500 000 dhs alors que celles dont le budget dépasse le million de dhs ne représentent que 2,5% de l’ensemble du tissu associatif  mais en mobilisent 63% des ressources globales.

 

Grâce au système D, la grande majorité des associations continuent de survivre avec de la bonne volonté et la foi dans leurs actions. Etant animées par des valeurs d’entraide et de solidarité, elles croient en leur mission et en la providence pour bien la mener. Certaines d’entre elles restent de vrais modèles et leur notoriété a dépassé les frontières du pays pour être connues mondialement aujourd’hui  comme celle de la célèbre Aicha Echenna, pour ne citer qu’elle.

Jalil Nouri pour actu-maroc.com  __________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires