Le monde commence à fêter 2011, malgré les caprices de la météo

Le monde commence à fêter 2011, malgré les caprices de la météo

291
0
PARTAGER

Les tout premiers à quitter 2010 ont été les habitants de Kiribati, petite île du Pacifique qui a tourné la page de 2010 à 10H00 GMT. Les quelque 6.000 membres de cette communauté insulaire très religieuse se sont réunis dans les églises.

 

L’ambiance sera plus festive en Australie, même si les préparatifs ont été perturbés par des inondations sans précédent dans le nord-est de l’île-continent.

A Sydney où l’on attend une foule record de 1,5 million de personnes, des milliers de courageux ont commencé dès la mi-journée à prendre le chemin du port afin de se trouver aux première loges pour le feu d’artifice tiré depuis le Harbour Bridge. A proximité, la plage de Bondi Beach était déjà bondée.
Si le nord-est de l’Australie est sous les eaux, la région d’Adelaïde est elle victime d’une vague de chaleur, les températures extrêmes qui ont atteint 43° celsius faisant craindre des feux de forêt.
En Asie, le feu d’artifice tiré depuis la baie de Hong Kong devrait réunir 400.000 personnes tandis que des millions de Japonais vont se rendre dans les temples shintoïstes pour « se purifier ».

Même si le Nouvel an chinois, début février, donne lieu à des célébrations bien plus importantes à travers l’Asie, Chinois, Indiens ou Vietnamiens ne manqueront pas de fêter 2011.
A Séoul, selon la tradition boudhiste, la cloche du pavillon Bosingak va sonner 33 fois, devant 100.000 personnes rassemblées.

En Europe, après une vague de froid qui a semé le chaos, plus de 250.000 personnes sont attendues à Londres sur les berges de la Tamise pour écouter Big Ben égrenner les dernières secondes de l’année.
Des millions d’autres fêtards vont déambuler devant le Colisée à Rome, aux abords de la porte de Brandebourg à Berlin ou sur les Champs-Elysées à Paris.

En Allemagne, une bataille géante de boules de neige, qui devait mobiliser quelque 8.000 « combattants » le 1er janvier à Berlin, a été interdite, de peur qu’elle ne dégénère.
La petite république balte d’Estonie entrera elle en 2011 en passant à l’euro, renonçant à sa couronne pour devenir le 17e pays à adopter une monnaie unique européenne bien malmenée ces derniers temps.

A New York, après le passage d’une sévère tempête de neige sur le nord-est des Etats-Unis, des milliers de personnes sont attendues à Times Square pour assister au décompte des dernières minutes de l’année.

Le centre des Etats-Unis, du Nouveau-Mexique (sud-ouest) au Minnesota (nord), était lui toujours sous la neige, en proie au blizzard.

Alors que les alertes se sont multipliées sur de possibles attaques, notamment de groupes extrémistes islamistes liés à Al-Qaida, les forces de l’ordre seront un peu partout fortement mobilisées, avec par exemple 30.000 policiers déployés dans le grand Moscou ou près de 54.000 sur l’ensemble du territoire français.

A Bombay, la capitale économique indienne théâtre en novembre 2008 de sanglants attentats islamistes, les autorités ont étendu jusqu’à 05H00 l’ouverture des bars, hôtels et restaurants tout en maintenant l’interdiction des fêtes sur les bateaux dans la baie.

Loin au dessus de Terre, les cinq membres d’équipage de la station spatiale internationale passeront eux… seize fois la frontière entre l’ancien et le Nouvel An, selon le centre de contrôle des vols (TSOUP) russe. Premier passage en 2011 à 14H00 de Moscou (11H00 GMT), au-dessus du Kamtchatka. Et sortie définitive de 2010 le 1er janvier à 10H00 GMT.

AFP

Commentaires