Le Mouvement populaire dénie toute représentativité à un « pseudo comité de redressement »

Le Mouvement populaire dénie toute représentativité à un « pseudo comité de redressement »

120
0
PARTAGER

Dans un communiqué parvenu samedi à la MAP, et signé de son secrétaire général, M. Mohand Laenser, le MP tient à préciser, suite à un point de presse organisé jeudi soir par le dit comité, que « +le Comité de redressement+ dont il s’agit est inconnu au sein des instances du Mouvement Populaire et aucun document constitutif ou liste des membres de ce comité n’a été rendu public ou communiqué à la direction du parti ».

« M Hassan Maouni, qui se présente comme membre de ce comité, ne dévoile ni la composition, ni la structure de ce fameux comité qui se limite, peut-être, à sa personne », fait valoir M. Laenser.

Le Secrétaire général du MP fait observer, en outre, à propos des critiques par ce « comité » des statuts adoptés par le congrès de 2010 qui ne prévoient pas de postes de secrétaires généraux adjoint, que « comme dans la plupart des partis marocains, c’est le Bureau politique qui assure la gestion du parti sous la direction du Secrétaire Général. C’est dans cet objectif qu’une répartition des taches a été faite entre les membres du Bureau ».

« C’est le mode de fonctionnement que prévoient les statuts adoptés par le 11ème congrès, après avoir été préparés pendant près de six mois par une commission préparatoire dont M. Maouni était un membre assidu », rétorque le secrétaire général du MP.

Le parti réfute également l’existence de « déficiences » dont fait état M. Maouni affirmant que  » le parti accomplit ses missions, au plan national comme au plan local, dans des conditions normales ». En outre, le MP, a ajouté son SG, fait de la réconciliation, « une culture permanente depuis longtemps, lui évitant de pratiquer une politique de sanctions et d’exclusion ».

En réponse aux critiques de M. Maouni (ou dudit comité) sur la méthode ayant présidé au déroulement du précédent congrès, le MP fait observer que l’intéressé, avec d’autres probables membres du « pseudo comité », « a fait partie de la Commission préparatoire du 11è Congrès, a été congressiste et a échoué à se faire élire au Conseil national au niveau de la province de Beni Mellal. C’est, du reste, là que se trouvent les raisons de cette critique bien tardive ».

S’agissant, enfin, de la tenue d’un congrès exceptionnel auquel appelle le « comité », le MP déclare ne pas être opposé à cette démarche pour « autant qu’elle recueille la signature des 2/3 des membres du Conseil national comme le stipulent les dispositions statutaires (aussi bien statuts 2010 que ceux antérieurs).

 

map _________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires