PARTAGER
Disparu des écrans et des scènes au Maroc après son retour aux États-Unis, ses contrats artistiques ne lui ayant pas permis de vivre décemment, le violoniste très à l’aise sur le « oud » également et amateur de malhoun s’est trouvé une nouvelle passion, son live quotidien sur Facebook.
Comptant de très nombreux fans à travers le monde et très attaché aux grands classiques de la musique arabe, Amir Ali leur donne rendez-vous quotidiennement sur sa page à partir de résidence américaine et ce de 22h30 à minuit, heure marocaine, pour un moment d’échange interactif ouvert à tous les publics, y compris les musiciens ou simples amateurs de belles chanson des années d’or.
Très à l’aise avec son instrument du jour et dévoilant sa belle voix de chanteur méconnue par les mélomanes marocains, l’artiste aborde avec des intervalles musicaux de son choix des sujets intéressants et propose en direct des échanges avec tous ceux qui partagent sa passion, un concept qui a échappé aux télévisions nationales en mal d’inspiration. Cette recette simple lui attire chaque jour tous les suffrages et de plus en plus de fans sur sa page pour son initiative qui vaut le détour et lui permet de garder un lien précieux avec tous les amateurs de musique arabe grâce à l’immersion dans de grands classiques et dans un pur bonheur artistique.
Par Abdelrhni BENSAID
Actu-maroc.com

Commentaires