PARTAGER
Selon les premières indiscrétions qui filtrent des premiers contacts du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, au lendemain de sa nomination, le PJD, appelé à diriger le nouveau gouvernement s’acheminerait vers une coalition avec les partis de la « Koutla » qui outre le PPS de Nabil Benabdellah qui a déjà les deux pieds dedans, verrait le retour aux affaires du parti de l’Istiqlal auquel il faudra ajouter celui de l’USFP qui, tous deux, s’apprêtent à faire monter les enchères avant de dire oui à cette demande que Benkirane privilégierait à celle d’une continuité avec le Mouvement Populaire et le RNI
Si le PPS, heureux de rester au gouvernement acceptera les yeux fermés le nombre de portefeuilles proposé par Benkirane, il en sera autrement avec l’istiqlal, dont le chef, Hamid Chabat, lorgne le pose de président de la première chambre du parlement et des ministères stratégiques, alors que l »USFP, en manque de résultats, ne se contentera pas de strapontins.
On le voit dès à présent, les négociations seront très serrées et prendront inéluctablement du temps. Les premières indications sur l’état des tractations ne devraient pas filtrer avant le sommet de la « COP 22″ et ce n’est qu’au mois de décembre que tout devrait se décanter.

Commentaires