Maison A la une LE NOUVEAU MINISTRE DE LA SANTÉ ACCUEILLI PAR DES SCANDALES

LE NOUVEAU MINISTRE DE LA SANTÉ ACCUEILLI PAR DES SCANDALES

1400
0
PARTAGER
Le nouveau ministre de la santé à peine nommé, Anas Doukkali a du pain sur la planche. Non pas en raison du nombre phénoménal de chantiers laissés ouverts par son prédécesseur Houssein El Ouardi, tous deux membres du PPS, ni en raison des problèmes endémiques dans lesquels se débat la santé publique, mais en raison plutôt des dossiers de scandales agités sur sa tête par la presse, une manière de lui souhaiter du courage.
Coup sur coup, le site électronique d’informations, le Desk, et le magazine hebdomadaire, Telquel, ont sorti des enquêtes riches en révélations qui ont secoué le monde médical, le premier sur les affaires glauques de laboratoires étrangers nageant en eaux troubles au Maroc et le second sur les magouilles auxquelles font appel médecins et cliniques à des fins d’enrichissement en plumant des citoyens malades livrés à un corps médical sans scrupules. L’enquête de Telquel, qui certes a pêché par la généralisation des abus et des arnaques, a créé un coup de tonnerre au sein de la profession dont un syndicat a décidé de poursuivre le magazine en justice. Mais pour le reste, le constat reste accablant pour la litanie des écarts commis par certains médecins cupides, sans foi ni loi, qui profitent de leur situation, oubliant le serment d’Hippocrate, pour plumer les malades jusqu’au dernier dirham pour faire jeter l’opprobre sur toute une profession éclaboussée par ce scandale retentissant.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires