PARTAGER
Avec une liste de plus de 70 ambassadeurs dont 22 nouveaux arrivants, la liste approuvée lors du dernier conseil es ministres est la résultante d’une savante alchimie qui a demandé au chef de la diplomatie bien des acrobaties et des calculs politiques.
Chose certaine, il s’agit du plus grand mouvement porteur d’une nouvelle vision et stratégie diplomatiques. Salaheddine Mezouar avait promis d’y parvenir avant la fin de son mandat dans moins d’un an, il aura joint le geste à la parole avant son échéance pour ce qui ses dernières nominations à la tête de ce département sensible qui connait beaucoup de turbulences ces derniers mois et un semblant d’essoufflement dans son action.
Rajeunissement,  méritocratie,  mobilité et professionnalisation, semblent avoir été les mots-clés qui ont inspiré ce redéploiement doublé de nominations destinée à procéder au lifting image du pays dans certaines capitales à travers le monde avec la nomination de quelques uns issus des milieux de la défense des droits de l’homme et l’un des affaires..
Sans surprise, les nouveaux diplomates ou leurs ainés plus chevronnés auront à cœur d’appliquer avec intelligence et assiduité ls orientations faisant de la question de l’intégrité territoriale la priorité des priorités avec une approche offensive plus marquée à l’avenir afin de remonter la pente et récupérer les acquis partis en fumée ces derniers temps de flottement.
Par Jalil Nouri

Commentaires