PARTAGER

Tous les marocains seront scotchés devant leur poste de télévision
samedi prochain à partir de16 heures pour suivre en direct dans une
atmosphère baignée d’inquiétude, le match capital contre le Gabon,
dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2018. Un match
intense et qui sera âprement disputée face à un adversaire qui compte
parmi les plus redoutables du continent.

Si le onze national perd ce match,qu’ à Dieu ne plaise, il ne fait aucun doute que le sélectionneur Hervé Renard en tirera toutes les conséquences et présentera sa démission de son poste car il aura échoué à réaliser une grosse partie des engagement pris dans son contrat. sans jour aux Cassandre, il faudra un miracle et une extraordinaire conjugaison d’éléments pour que le 11 national échappe au guêpier gabonais et revienne de Franceville avec une victoire ou un match nul au minimum pour espérer aller plus loin. Sauf que cette équipe est en mauvais état, très mauvais état.

Plusieurs joueurs manqueront à l’appel dont les indispensables
Benatia, Boufal pour ne citer queceqs deux éléments -clés capables de
changer la physionomie d’un match et le rendement d’une équipe.

La formation qui sera alignée samedi souffrira terriblement d’une
préparation bricolée de toute pièce avec un manque évident
d’acclimatation pour tous les joueurs au niveau de la stratégie du
sélectionneur qui n’aura eu qu’une courte période de réflexion avant
de se jeter dans le bain brûlant de cette épreuve tant redoutée.

Il ne reste plus qu’à prier pour que la providence ne soit pas absente de ce
match dans lequel le Maroc joue son va-tout.

Commentaires