Le pacte national pour l’émergence industrielle apporte des réponses aux besoins des...

Le pacte national pour l’émergence industrielle apporte des réponses aux besoins des PME (Chami)

144
0
PARTAGER

Lors de la présentation au siège d’Attijariwafa Bank des programmes Imtiaz et Moussanada, lancés par l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) dans le cadre du pacte pour l’émergence industrielle 2009-2015, le ministre a indiqué que ces contraintes portent notamment sur la fragilité des structures des PME, la faiblesse de leurs moyens humains et techniques, le manque de maitrise de l’évolution des marchés, les insuffisances en matière d’information, de formation, d’innovation et de qualité ainsi que sur la croissance des exigences à l’international.

Ces contraintes donnent lieu à des besoins en termes de marchés, de financement, de formation, d’infrastructures et foncier ainsi que du climat d’affaires.

Cette rencontre a pour objectif de recueillir les attentes des PME et d’identifier les leviers d’action susceptible d’accélérer le processus d’adhésion de celles-ci aux programmes d’appui qui sont opérationnels et mis à leur disposition pour accompagner leur croissance et améliorer leur compétitivité, a indiqué le ministre.

Les chantiers en cours de mise en œuvre adressent les principaux défis auxquels font face les PME avec des mesures visant à soutenir les PME durant leur cycle de vie (nouvelle définition de la PME, offres de formation, de financements Imtiaz-et d’accompagnement-Moussanada et Inmaa) et des infrastructures répondant aux standards internationaux (création de cités PME, mise en place de plateformes industrielles intégrées, zones d’activités économiques et réhabilitation des zones industrielles existantes), a ajouté M. Chami.

Le PDG du groupe Attijariwafa Bank, M. Mohamed Et Kettani, a, de son côté, mis en relief le rôle que joue les PME, qui constituent 95 pc du tissu industriel et génèrent 40 pc de la production, dans l’avenir du pays.

Il a appelé les opérateurs économiques à s’adapter aux nouvelles donnes et à la reconfiguration mondiale des référentiels économiques en vue de devenir, plus jamais générateurs de référents nouveaux d’une croissance liée aux réalités sociales du pays.

Le groupe bancaire a mis en place un dispositif spécifique « le crédit d’investissement macharii » pour appuyer les programmes Imtiaz et Moussanada et qui s’articule principalement autour d’une offre de financement complémentaire aux subventions de l’Etat, a-t-il ajouté.

Imtiaz est un concours national d’investissement ouvert à toutes les PME à fort potentiel de croissance et d’investissement porteuses de projets de développement sur les marchés local ou international. Ce programme permet de faire bénéficier les PME marocaines de primes à l’investissement matériel et immatériel correspondant à 20 pc de l’investissement total, pouvant atteindre 5 millions de dhs par entreprise.

Le programme Moussanada consiste, quant à lui, à accompagner les PME dans leur démarche de modernisation et d’amélioration de leur productivité à travers la mise en place de programmes fonctionnels accessibles à l’ensemble des secteurs.

Ce programme est décliné en trois offres à savoir une transverse pour l’optimisation des fonctions support avec une subvention pouvant atteindre 60 pc du coût des prestations de services dans la limite de 600 mille dirhams, une deuxième sectorielle visant à développer les compétences métiers des PME, qui leur permet de bénéficier d’une prime pouvant également atteindre 60 pc maximum du coût du projet dans la limite de 600.000 dhs.

La troisième offre « Moussanada TI » a pour objectif d’accélérer l’intégration des technologies de l’information au sein des PME et leur donne la possibilité d’obtenir une subvention de 60 pc maximum du coût d’acquisition des systèmes d’information et des prestations de services requises avec un plafond de 400.000 dhs.

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires