PARTAGER

Les élections législatives approchent au Maroc et leurs lots de promesses également. Le Parti Authenticité et Modernité propose d’amnistier les 40.000 cultivateurs de kif actuellement recherchés par la police.

Lors d’un meeting politique organisé dans la commune rurale de Ourtzagh dans la province de Taounat, Mhammed Lokmani, membre du bureau politique du PAM est on ne peut plus clair : « Si le PAM préside le prochain gouvernement, il va proposer un projet de loi d’amnistie générale pour tous les cultivateurs du Kif et annuler toutes les poursuites ainsi que tous les mandats d’arrêt, dans le cadre des toutes les affaires relatives à la culture du Kif », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter que « rien n’empêche le Maroc de s’engager de nouveau, dans cette voie de la réconciliation, en amnistiant ces modestes cultivateurs, qui sont victimes des conditions difficiles de leurs régions », n’hésitant pas à donner un relent populiste à son intervention en parlant « d’une région méprisée » malgré « les sacrifices qu’elle a eu à consentir à l’époque du colonialisme ».

Dans un communiqué cité par TelQuel, le parti affirme que la démarche servira à lever « le siège subi par plus de 40.000 cultivateurs de kif, recherchés par la justice et qui sont en fuite, dans les montagnes et les forêts, sans papiers d’identité. ».

Commentaires