PARTAGER
L’opposition est en train de devenir une coquille vide avec la forte probabilité de voir toutes composantes rejoindre le PJD dans le futur gouvernement, à l’exception du PAM, qui assumera à lui seul le rôle de toute l’opposition marocaine.
Benkirane, ce n’est plus un secret pour personne, continue de batailler ferme pour isoler et marginaliser le parti Authenticité et Modernité, pour le réduire à sa plus petite expression numérique au parlement, en le privant de toutes les alliances avec les autres partis dits autrefois de l’opposition, comme l’Istiqlal et l’USFP, tous deux sur le point de rejoindre le navire du PJD.
Un vrai travail de parasitage et de destruction qui risque de changer la scène politique nationale du tout au tout visant à une redistribution des cartes et une redéfinition idéologique dont le principal vainqueur sera la formation du chef de l’actuel gouvernement qui savoure par avance les résultats de son remodelage et de son ascension irréversible et triomphale.
Mais le Pam, qui n’a pas encore dit son dernier mots, ne s’estime guère en position de faiblesse si le projet diabolique qui le vise venait à réussir et estime, tout au contraire, ne fera que le renforcer dans son combat contre l’hégémonisme supposé des islamistes du PJD.
Par Jalil Nouri

Commentaires