PARTAGER

Faire rire les américains en anglais. Voilà probablement l’expérience que l’humoriste d’origine marocaine n’aurait jamais imaginé vivre et réussir pour ses débuts prometteur. Pourtant Gad El Maleh vient de signer une belle prouesse en assurant un spectacle de bonne facture et longuement applaudi dans le temple du music-hall new-yorkais, le célèbre Carnegie Hall, où tous les artistes américains rêvent de se produire.

Gad est parvenu un public réputé difficile en parlant de ses origines et du brassage de cultures dans lequel il a baigné depuis son enfance, sans choquer ni créer de polémiques inutiles. Il faut dire qu’il peut se sentir à l’aise avec l’importante communauté d’origine marocaine, juive et musulmane qui est venue l’applaudir et réagir bruyamment à ses allusions sur le mode de vie marocain et quelques piques sur les défauts des français, les ressortissants de son deuxième pays avec qui il aurait pris ses distances.

Gad El Maleh vit désormais à New-York où il a  acheté un appartement luxueux et espère bien vivre une nouvelle vie professionnelle en devenant un humoriste américain après l’avoir été en tant que marocain, canadien et enfin français. Un parcours de combattant de cet art difficile.

Commentaires