PARTAGER
C’est au cours d’un entretien téléphonique avec l’animateur « Momo » sur l’antenne de « Hit Radio » que l’humoriste d’origine marocaine, Gad El Maleh, a lancé, de fil en aiguille, un challenge qui l’honore pour rendre hommage à la langue amazigh qu’il s’est promis d’apprendre en trois mois.
Sur un ton le plus sérieux du monde est allé plus loin en défiant l’animateur d’en faire de même et d’organiser une interview en amazigh dans un futur proche à la seule condition de lui donner trois mois pour s’y préparer en apprenant cette langue qui lui tient à cœur.
Avant cet entretien mémorable qui ravira tous les berbères, Gad El Maleh, qui, bien que vivant à l’étranger depuis de nombreuses années est resté très proche de ses racines marocaines, a tenu à affirmer dans un grand élan patriotique, qu’en tant que marocain, il se devait de parler et comprendre l’amazigh bien avant l’anglais devenu une langue de travail pour lui, alors que son arabe dialectal est absolument parfait, à en juger par l’interview partagée actuellement sur les réseaux sociaux et réalisée en dialecte local.
Il n’est pas exclu, a prévenu l’artiste aux multiples talents, que son prochain spectacle se fasse en dialectal marocain.

Commentaires