PARTAGER

Le parlement européen relancera la Commission européenne à la rentrée au sujet du détournement de l’aide humanitaire destinée aux populations séquestrées à Tindouf, a indiqué, mardi, l’eurodéputé Gilles Pargneaux.

« Nous allons continuer en tant qu’eurodéputés à interroger la Commission européenne pour qu’elle nous donne les résultats des contrôles qu’elle affirme avoir effectué concernant la distribution de l’aide humanitaire destinée aux populations de Tindouf », a souligné le député européen dans une déclaration à la MAP.

« Nous exigeons de la part de la Commission européenne des actes concrets (…) et on demande qu’elle soit opérationnelle dans le contrôle », a-t-il ajouté.

L’exécutif européen, rappelle-t-on, avait été interpellé par le parlement européen suite à la publication récemment d’un rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) sur les détournements de l’aide européenne destinée aux séquestrés de Tindouf.

Le rapport accablant de l’OLAF, souligne en effet que des quantités diverses de l’assistance financée par la Commission européenne sont détournées de leurs destinataires finaux depuis plusieurs années.

L’organe européen a précisé que l’aide a été accordée sur la base de chiffres erronés, un recensement de la population n’ayant jamais été réalisé.

Commentaires