Le Parlement Libyen prêt à discuter pour la paix

Le Parlement Libyen prêt à discuter pour la paix

602
0
PARTAGER

Le Parlement libyen reconnu par la communauté internationale a mis fin à ses divisions sur un projet d’accord présenté par l’ONU pour former un gouvernement d’unité nationale et va reprendre les pourparlers de paix, a annoncé aujourd’hui l’émissaire de l’ONU pour la Libye. «Il y a eu un accord» entre la délégation du Parlement qui rejetait le texte proposé par l’ONU et voulait cesser les discussions et la délégation qui voulait aller de l’avant, a déclaré Bernardino Leon lors d’une conférence de presse à Skhirat, station balnéaire marocaine où se tiennent des pourparlers de paix entre les deux autorités rivales qui se disputent le contrôle de la Libye.

Concrètement, le Parlement basé à Tobrouk, dans l’est de la Libye, à 1.000 kilomètres de la capitale Tripoli, est donc prêt à continuer les discussions, levant ainsi un des obstacles sur la voie d’un éventuel accord mettant fin au conflit. M. Leon s’était réjoui dimanche d’avoir trouvé un projet d’accord pour la formation d’un gouvernement d’unité nationale. Il avait toutefois souligné que le Parlement basé à Tobrouk et son rival basé à Tripoli, le Congrès général national (CGN), devaient encore donner leur feu vert définitif à ce texte.  Une partie des députés du Parlement de Tobrouk avait rejeté le projet, furieux d’y voir inclus certains amendements réclamés par les rivaux du Parlement de Tripoli.

Malgré la fin des divisions au sein du Parlement reconnu, M. Leon a souligné «qu’aucun accord final» n’est encore sur la table.
Les discussions devraient donc se poursuivre au Maroc où doivent arriver « dans la journée », les représentants du Parlement de Tripoli après des consultations dans la capitale libyenne.
L’émissaire de l’ONU a répété depuis des mois qu’il espère signer un accord avant le 20 septembre, soit dimanche.

Commentaires