PARTAGER
Nouveau coup d’éclat du sulfureux avocat et ancien ministre mais également fondateur du PLM, le Parti Libéral Marocain, qui vient de déclarer dans un communiqué rendu public, que sa formation ne participera pas aux prochaines élections législatives du 7 octobre prochain, sans prendre la peine pour autant, de donner les raisons à l’origine de cette décision.
Habitué à jeter des pavés dans la mare et sentant par avance que les résultats de son parti seront insignifiantes comme cela  avait été le cas lors des précédentes élections, le célèbre avocat a sans doute préféré ce coup de pub pour limiter la casse à moindres frais, d’autant plus que vu son manque de candidats, il ne parviendra pas à couvrir assez de circonscriptions pour prétendre glaner un nombre suffisant de sièges lui permettant de constituer un groupe parlementaire, le nombre requis étant 12 députés.
Mais le plus curieux et incompréhensible dans cette démarche est qu’il venait à peine d’annoncer une alliance avec deux autres petites formations pour mettre en commun leurs moyens et leurs programmes..
Le PLM de Mohammed Ziane est le deuxième parti à annoncer son boycott après celui d »Annahj Dimocrati » d’extrême gauche.

Commentaires