LE PARTI DU « MOUVEMENT POPULAIRE » AU BORD DE L’ÉCLATEMENT

LE PARTI DU « MOUVEMENT POPULAIRE » AU BORD DE L’ÉCLATEMENT

436
0
PARTAGER

Le vieux parti de la »Haraka » qui se veut le représentant du monde
rural et des amazighs est de nouveau entré dans une zone de grosses
turbulences qui menacent son existence ou du moins son importance sur
la scène politique.

Un groupe de dissidents ont la dent dur contre
l’actuel ministre de la jeunesse et des sports ainsi que de
l’urbanisme et chef du parti, Mohand Laenser, et lui reprochent
d’avoir fait main basse sur leur formation en se l’appropriant pour la
mettre au service de ses proches dont une certaine Halima Assali, une
femme qui compte parmi les membres les plus en vue au sein de ses
instances dirigeantes, à la réputation sulfureuse et très connue pour
faire et défaire les carrières des ministres.

Après avoir adressé un ultimatum à la direction du parti et sollicité
l’arbitrage du fondateur de ce mouvement Mahjoubi Aherdane, les
mécontents ont annoncé leur départ prochain et la création d’un
nouveau parti, de la même obédience et défendant les mêmes valeurs non
sans avoir menacé au préalable leur intention de faire de la formation
qu’ils comptent quitter dans les prochains jours, une coquille vide en
débauchant tout ce qu’elle compte comme cadres, jeunes et femmes ainsi
que la majorité des membres du groupe parlementaire.

La guerre est donc déclarée au sein de cette formation et rien ne
semble entamer la détermination des dissidents à faire aboutir leur
projet.

Commentaires