Le patrimoine culturel de Figuig à l’honneur au siège de l’Unesco à...

Le patrimoine culturel de Figuig à l’honneur au siège de l’Unesco à Paris

187
0
PARTAGER

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et initiée par l’Agence de l’Oriental, la délégation permanente du Maroc auprès de l’Unesco, en partenariat avec les ministères de la Culture et de l’artisanat, cette rencontre constitue le prélude d’un processus visant l’inscription de Figuig en tant que patrimoine culturel matériel et immatériel de l’humanité, apprend-on auprès des organisateurs.

Inaugurant les travaux de cette journée, la Directrice générale de l’Unesco, Mme Irina Bokova, s’est « réjouie que la région de l’Oriental marocain, qui représente un cadre tout à fait révélateur de la richesse et de la dynamique de la culture, soit mise à l’honneur aujourd’hui à l’Unesco ».

La diversité des métiers et des techniques traditionnels de cette région « illustrent le potentiel du patrimoine culturel pour stimuler des initiatives économiques et sociales et fédérer l’énergie des populations locales », a affirmé Mme Bokova.

Le Maroc et l’Oriental marocain sont « la preuve vivante de l’importance de ce patrimoine pour la compréhension des peuples par les questions de la diversité, de la culture et du développement économique et social », a-t-elle ajouté.

Elle a, dans ce cadre, mis en exergue le travail important mené au sein des Nations unies pour l’adoption d’une résolution sur le lien entre culture et développement, ajoutant que l’Unesco défend depuis sa création cette vision élargie de la culture et met en avant « le rôle qu’elle joue pour assurer un développement économique et social le plus durable et le plus équitable possible ».

« La culture, les industries culturelles et l’artisanat sont de formidables leviers de développement et ce sont aussi des instruments qui témoignent de la vitalité des peuples et de leur énergie », a assuré la Directrice générale de l’Unesco.

« Ce thème central pour l’Unesco est aussi au coeur des préoccupations du Maroc », a-t-elle dit, en rendant hommage à la « clairvoyance » du Royaume, pays « conscient de ses atouts » qui « a joué un rôle de premier plan en matière de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ».

Elle a, à cet égard, rappelé les différents sites marocains classés patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme la place Jemaa el-Fna, à Marrakech, le Moussem de Tantan, ainsi que les éléments multinationaux, partagés par le Maroc et inscrits au patrimoine immatériel de l’humanité, tels la Diète méditerranéenne.

Pour sa part, M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et président de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures, a souligné l’importance d’associer la culture à la notion de développement et de création de richesse.

« La culture n’est pas simplement des moments esthétiques et d’émotion partagée, elle est aussi un levier de création de richesse et de consolidation », a-t-il estimé. La culture est aussi un moyen de rapprochement, de compréhension et de respect de l’autre, a ajouté M. Azoulay, en référence à un thème qu’il a essayé de développer dans sa ville Essaouira.

« Cette expérience souirie n’a de sens que lorsqu’elle (…) sait livrer sa propre démarche au service de toutes nos régions », a assuré le Conseiller de SM le Roi.

« Chacune de nos régions et de nos spécificités est riche d’une mémoire très dynamique et très exigeante qui ne s’est jamais écartée de la voie de l’universalité et de la modernité », a-t-il souligné.

M. Azoulay s’est dit « heureux » de s’associer au débat autour de l’Oriental, et plus particulièrement autour de Figuig, une ville qui représente beaucoup dans l’imaginaire et le référentiel marocain à la fois culturel, social et philosophique.

« Figuig est porteuse d’une très grande leçon d’humanisme et d’humanité », a-t-il affirmé, notant que cette ville « s’est construite autour de l’addition de toutes les histoires des grandes tribus et des grandes civilisations qui s’y sont croisées et qui y ont fait souche ».

De son côté, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Unesco, Mme Aziza Bennani, a souligné que la place privilégiée accordée par l’Agence de l’Oriental dans sa politique de développement à la culture est « une belle illustration de l’importance de la culture comme levier de développement ».

Au lendemain de l’annonce par SM le Roi de l’amorce du processus de régionalisation avancée, la manifestation d’aujourd’hui illustre bien « le rôle moteur de la culture dans ce processus », a-t-elle affirmé.

Mme Bennani a estimé que l’approche de développement axée sur le culturel développée par l’Agence de l’Oriental ouvre pour elle de multiples partenariats, aussi bien de le cadre de la coopération sud/sud que dans le cadre de la coopération nord/sud, notamment avec les régions françaises.

Le Directeur général de l’Agence de l’Oriental, M. Mohamed Mbarki, a, quant à lui, indiqué qu’en organisant cet événement, l’Agence entend d’abord lever le voile sur l’une des « zones cachées, estompées, +mises en attente+ par manque de moyens, de temps, et parfois aussi de détermination » qu’est l’Oriental.

« Ces zones ne sont pas partout dénuées d’intérêt. Elles sont même parfois d’une grande richesse d’une grande authenticité », a-t-il affirmé.

Il a aussi cité le patrimoine culturel comme ressource pour le développement. « Ceci est d’autant plus vrai que les régions sont d’autant plus +dites+ sous développées au plan de l’Economie », a souligné M. Mbarki.

Les travaux de ce colloque se sont déclinés en quatre panels traitant des thèmes des liens entre patrimoine matériel et immatériel, de l’articulation entre patrimoine et développement local et régional, du cas de la ville de Figuig et des « coopérations interrégionales en matière de patrimoine et développement.

Une conférence sous le thème « Patrimoine, Culture et Développement » devait clôturer les travaux de cette journée.

Parallèlement, une expositions de photographies, de produits d’artisanat et de terroir de Figuig a été montée dans le hall principal du siège de l’Unesco et se poursuivra jusqu’à mercredi.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires