PARTAGER

L’infatigable général Housni Benslimane à la tête de la puissante
gendarmerie nationale serait-il sur le point de quitter ses fonctions
après plusieurs dizaines d’années de bons et loyaux services qui l’ont
rendu indispensable au point de rester en service après avoir
largement dépassé l’âge de la retraite? Mais ces derniers temps, son
étoile semble avoir bien pâli .

Lors d’une récente réunion regroupant en fin de semaine dernière tous
les hauts sécuritaires du pays, l’homme s’est fait remarquer par son
absence? ce qui a suscité bien des interrogations et des rumeurs chez
les gradés le suivant de près.

D’autres rumeurs avaient spéculé un peu plus tôt sur sa disgrâce après
l’annonce du dessaisissement de la gendarmerie royale de la garde des
palais royaux et des bâtiments hyper sensibles de la DGED, le
contre-espionnage marocain, pour remplacer ses éléments par ceux de la
direction générale de la sûreté nationale dont le nouveau responsable,
Abdelatif Hammouchi, semble décidément avoir la côte auprès du
souverain puisqu’il occupe parallèlement celui de directeur général de
la DST en charge de la sécurité intérieure du pays.

Ces derniers temps également, l’image des agents du général Benslimane
a été souvent mise à rude épreuve après de multiples révélations sur
leur implication dans des affaires de petite corruption et dans le
trafic de drogue.

Par Jalil Nouri

Commentaires