PARTAGER

Le patron de facto de Samsung, le plus grand conglomérat de Corée du Sud, a été placé en détention provisoire vendredi dans l’enquête sur le vaste scandale de corruption qui a valu à la présidente sud-coréenne Park Geung-Hye d’être destituée.

Vice-président de Samsung Electronics et fils du président du groupe, Lee Jae-Yong, 48 ans, est accusé entre autres d’avoir versé près de 40 millions de dollars de pots-de-vin à la confidente de l’ombre de Mme Park, en contrepartie de faveurs politiques.

Ce rebondissement représente un nouveau coup porté à l’image de marque d’un groupe qui se retrouve englué dans ce scandale de corruption et de trafic d’influence qui dure depuis des mois.

« Il est avéré qu’il est nécessaire d’arrêter (M. Lee) à la lumière d’un nouveau chef d’accusation et de nouvelles preuves », a annoncé dans un communiqué un porte-parole du tribunal auquel les enquêteurs chargés de l’affaire avaient demandé de délivrer un mandat d’arrêt.

M. Lee avait déjà été placé dans un centre de détention en attendant la décision de la justice. Il devra y rester en attendant une inculpation et un procès éventuels, processus qui pourrait durer des mois.

Samsung a réagi avec mesure tandis que l’action perdait 1,5% dans les échanges de la matinée. « Nous ferons de notre mieux pour que la vérité soit dévoilée lors du processus judiciaire ultérieur », a-t-il dit dans un communiqué.

M. Lee a déjà été interrogé plusieurs fois dans cette affaire. Il y a un mois, il avait échappé de justesse à l’arrestation, la justice ayant estimé que les preuves n’étaient pas assez solides.

En savoir plus sur http://www.atlasinfo.fr/Le-patron-de-l-empire-Samsung-place-en-detention-provisoire_a79532.html#BeljkBD8YLLQ3SUu.99

Commentaires