Le Pdt de la commission des AE au parlement Biélorusse souligne son...

Le Pdt de la commission des AE au parlement Biélorusse souligne son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie

200
0
PARTAGER

Un communiqué de la Chambre des conseillers indique que M. Shakutin a affirmé lors d’entretiens, lundi, avec le président de la chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, que la délégation parlementaire l’accompagnant a pris connaissance de l’ensemble des aspects relatifs à la question du Sahara, soulignant son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie pour parvenir à une solution définitive à ce différend.

M. Shakutin a exprimé, d’autre part, la volonté de son pays de développer et de consolider les relations de coopération entre les institutions parlementaires de la Biélorussie et du Maroc à travers la coordination et l’échange d’expériences au service des intérêts suprêmes des deux pays.

Le président de la commission des Affaires étrangères au conseil national de la République de Biélorussie a également donné un aperçu sur les spécificités de l’expérience parlementaire de son pays et du processus de développement économique et social initié en Biélorussie.

De son côté, M. Biadillah a salué les bonnes relations qu’entretient le Royaume du Maroc avec la République de Biélorussie liés par divers intérêts communs.

Après avoir mis en exergue l’expérience bicamérale du parlement marocain, M. Biadillah a souligné que le Royaume du Maroc se démarque des autres pays par la profondeur des réformes qu’il a engagées dans les différents domaines depuis une décennie sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et par le véritable pluralisme partisan instauré par le Maroc dès son indépendance.

M. Biadillah a également cité les efforts consentis pour éradiquer la pauvreté et lutter contre l’exclusion sociale, l’immigration clandestine, les crimes transnationaux, le trafic de drogue et la traite de personnes.

Concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume, M. Biadillah a rappelé le soutien dont jouit l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara en tant que solution juste à ce différend artificiel.

L’initiative marocaine d’autonomie favorisera l’émergence d’un regroupement économique fort qui contribuera à l’instauration de la paix, de la coopération, du développement durable et à la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel qui fait désormais face à divers défis sécuritaires et constitue une source d’inquiétude à la communauté internationale.

Commentaires