Le PNUD doit être « totalement transparent » dans la préparation du rapport sur...

Le PNUD doit être « totalement transparent » dans la préparation du rapport sur le développement humain (commission de statistique des NU)

176
0
PARTAGER

La commission qui a « pris note du rapport de l’Afrique du Sud, du Brésil et du Maroc sur les préoccupations exprimées par les Etats membres au sujet des indicateurs publiés par les organismes des Nations unies et adopté les préoccupations qui y sont exprimées », a exprimé « ses profonds regrets et sa forte insatisfaction » que le Bureau du Rapport sur le Développement Humain n’ait pas répondu adéquatement aux recommandations du groupe d’experts des Nations unies sur l’indice de développement humain (IDH).

Il s’agit essentiellement de la qualité et la disponibilité des données utilisées pour le calcul des indicateurs sélectionnés, l’utilisation de données de sources non officielles, et le besoin de tenir des consultations élargies avec la communauté statistique internationale préalables à la publication du rapport de 2010, lit-on dans le rapport de la commission établi à l’issue de sa 42-ème session tenue récemment à New York et disponible sur le site web de la Division de Statistique des Nations Unies.

La commission a de même noté que « des données non officielles ont été utilisées », soulignant que « quand les données officielles ne sont pas disponibles, les données non officielles devraient être utilisées uniquement après consultation sur la qualité et la précision avec les offices statistiques nationaux et que des explications détaillées des sources et des méthodologies utilisées doivent être fournies ».

La commission de statistique a par ailleurs demandé au PNUD de présenter un rapport dans un délai de trois mois au sujet des questions soulevées dans cette décision et d’établir un calendrier des différentes phases préparatoires du rapport sur le développement humain et le communiquer aux offices statistiques nationaux ou aux agences nationales de coordination pour les informer sur les sources des données statistiques et sur les méthodes utilisées dans le rapport ainsi que la procédure à suivre en cas d’éventuels problèmes et faciliter leurs solutions.

Le PNUD a été également appelé « à consulter à l’avance les Etats membres lors de la revue des données statistiques nécessaires aux indicateurs qui seront utilisés dans le rapport sur le développement humain et d’établir un plan de communication avec les offices statistiques nationaux sur l’utilisation et l’adéquation des données nationales non officielles, dans les cas où les données officielles nationales ne sont pas disponibles ».

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires