PARTAGER
Les esprits continuent de s’échauffer en Espagne avec le remue-ménage crée par le gouvernement autonome de Catalogne sur le point d’annonce l’indépendance de cette région ce qui constituera un vrai tremblement de terre en Europe, puisque la contamination a atteint d’autre pays, comme la Belgique, dont la communauté des Flamands s’apprête à emboîter le pas aux catalans. L’UE ne pourra rien pour l’éviter et des bouleversements majeurs frappent à sa porte. En Espagne où ce week-end est marquée par plusieurs marches dans les grandes villes du pays et à Barcelone pour demander un dialogue et une pause dans le bras de fer dont le point culminant sera atteint mardi quand se réunira le parlement catalan et quand le chef du gouvernement autonome prendra la parole pour proclamer officiellement la naissance d’un nouveau pays indépendant appelé « Catalogna ».
Bien avant ce moment tant craint par Madrid, le tissu économique de cette riche région commence à s’effilocher avec la décision des grandes entreprises notamment des banques parmi les lus importantes d’Espagne, ont décidé de transférer leurs sièges sociaux sous d’autres cieux, de crainte de représailles de la part du gouvernement central qui promet de fermer le robinet des aides à cette région rebelle en cas de poursuite de ce bras de fer. Sauf surprise impossible de dernière minute, la Catalogne vivra mardi sa première nuit d’état indépendant, mais nul ne sait dans quelle atmosphère.
Par Jalil Nouri

Commentaires