PARTAGER
Le père du chanteur actuellement en détention, Bachir Abdou est récemment sorti de son silence pour apporter des précisions et surtout un démenti catégorique à certaines fausses informations parues ces derniers jours après l’audition-confrontation devant la juge en charge de l’affaire de Saad Lamjarrad, poursuivi par une jeune fille française, d’une agression et d’un viol présumés dans sa chambre d’hôtel au mois d’octobre dernier.
Selon le père du chanteur qui s’est entretenu avec son avocat, la juge ne s’est pas prononcée par la négative sur la demande de libération conditionnelle contre caution, du moins pas pour l’instant et devrait le faire avant la fin de cette semaine au plus tard, lui laissant ainsi un mince espoir de retrouver sa liberté jusqu’à son procès.
De son côté, la confrontation n’a rien donné, les deux parties se cantonnant dans les déclarations faites au moment de leur déposition alors que l’accusée a tenu à rappeler qu’elle était toujours fragilisée et traumatisée par cette agression et qu’elle n’était pas en mesure de trop s’étendre sur les détails.
Toujours selon le père du chanteur, la partie adverse a essayé d’influencer la juge en faisant référence à la plainte d’une autre femme, une franco-marocaine, qui accuse Saad Lamjarrad, de l’avoir violé dans son appartement lors d’un séjour à Casablanca.

Commentaires