Le poisson marocain refoulé par l’Europe demeure « un cas isolé »

Le poisson marocain refoulé par l’Europe demeure « un cas isolé »

316
0
PARTAGER

Cet incident date de deux mois et « les services sanitaires marocains avaient immédiatement réagi selon les procédures en vigueur à travers la destruction des lots refoulés et la suspension de la certification des produits émanant de cette société, et ce depuis un mois dans l’attente de la mise en œuvre des mesures correctives qui s’imposent », a expliqué le ministère dans un communiqué.

Suite à une alerte donnée le 9 janvier, les autorités espagnoles ont retourné au Maroc un premier lot de 24 tonnes, qui a été détruit par les services vétérinaires de Lâayoune, alors que le deuxième lot de 24,6 tonnes (alerte donnée le 18 janvier) a été également, détruit par les même services.

Pour ce qui est du troisième container de 16 tonnes, il avait fait l’objet d’une alerte par les autorités italiennes le 18 décembre dernier, et n’a pas encore été retourné au Maroc, selon le communiqué.

« Les incidents liés à la salubrité du poisson peuvent intervenir en cas de non-respect des normes de manutention du poisson. C’est le cas relevé chez cette société concernée, dont le camion transporteur a subi une rupture de chaîne de froid lors de l’acheminement du produit vers les pays destinataires », a souligné le ministère, précisant que « la sardine est particulièrement exposée à ce genre d’incident car il contient d’office un faible taux d’histamine ».

En 2011, le Maroc a exporté 469.000 tonnes de produits de la mer, soit une augmentation de 25% par rapport à 2010, « un volume et une évolution qui témoignent de la performance du secteur à l’export et la confiance dont jouissent les produits de la mer marocains auprès de leurs clients », a affirmé le communiqué.

« Il est complètement hors sens de lier cet incident à l’utilisation des caisses normalisées, qui, tout au contraire, ont été instaurées afin de préserver la qualité du poisson débarqué », a ajouté la même source.

En ce qui concerne ces caisses en plastique, « tous les modèles utilisés pour les différentes espèces pêchées au Maroc ont été soumis à l’approbation des professionnels et adoptés en concertation avec eux. Ces caisses dont l’acquisition a fait l’objet d’un appel d’offres ouvert sont aujourd’hui fabriquées dans le respect de normes exigées par une grande société spécialisée et leader dans le domaine du plastique au Maroc ».

Depuis le déploiement des actions du plan Halieutis, « le secteur a enregistré des résultats parlants, prouvant l’efficacité de ses mesures et leur pertinence. C’est un plan qui poursuivra sa marche ».

Pour ce qui est de la visite de députés marocains dans certains ports du Royaume, le ministère a précisé qu’il s’agit d’une mission exploratoire suite à la demande exprimée par un groupe parlementaire et approuvée par le bureau de la chambre des représentants tel que le permet le règlement intérieur de ladite chambre.

Le Département de la Pêche « se réjouit de telles initiatives qui démontrent la dynamique qui caractérise le secteur de la pêche et de l’intérêt qu’il suscite ».

 

 

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires