PARTAGER

En nette perte de vitesse, comme vient de le montrer le refus de l’Union Européenne de lui augmenter son aide en raison des détournements opérés par les dirigeants séparatistes, le front « Polisario » qui digère mal l’initiative marocaine de rejoindre les rangs de l’Union Africaine et qui conduira donc le gel de sa participation au sein de cette organisation panafricaine, s’agite dans tous les sens ces derniers temps pour faire croire à la communauté internationale que le Maroc est en train de violer le cessez-le-feu en vigueur avec ses opérations de ratissage à Guerguerate près de la frontière nord avec la Mauritanie.

Le Polisario aurait réussi à tromper son monde puisqu’une note confidentielle circulant à l’ONU aurait conclu effectivement à la violation de ce cessez-le-feu par le Maroc, alors que la force de maintien de la paix de l’ONU, la Minurso, a démenti cette violation puisqu’elle se trouve sur les lieux-mêmes du ratissage et que le Conseil de Sécurité continue d’examiner les données en sa possession avant toute conclusion hâtive.

Reste que le Polisario avec sa nouvelle direction tente à travers ces manœuvres de faire diversion pour éviter le recensement des séquestrés de Tindouf demandé de plis en plus par la communauté internationale et que les séparatistes craignent par dessus tout.

Commentaires