PARTAGER

Le Front Polisario mène un ‘lobbying mensonger » pour manipuler les institutions européennes, a affirmé, vendredi, l’eurodéputé français Gilles Pargneaux en réaction à l’arrêt du tribunal de l’union européenne sur l’accord agricole UE-Maroc.

‘Le Polisario mène beaucoup de lobbying mensonger auprès des institutions européennes », s’est indigné l’eurodéputé français dans une déclaration à l’agence MAP, dénonçant les pratiques douteuses du Polisario qui « ont atteint des proportions inacceptables et doivent cesser impérativement. »

Le parlementaire européen a fait observer que ces dernières années ont révélé à plusieurs reprises l’ampleur du lobbying mensonger que mène le polisario, citant notamment le détournement par ce dernier depuis plusieurs décennies de l’aide humanitaire internationale destinée aux camps de Tindouf.

‘Il faut que les institutions et les politiques de l’UE s’élèvent contre ce lobbying mensonger », a-t-il souligné, tout en les appelant à rester vigilants face à ce groupuscule qui s’est érigé en une école de supercherie, de duperie et de tromperie.

M. Pargneaux a en outre noté que le Conseil de l’Union européenne va interjeter appel contre l’arrêt du tribunal européen et mettra en avant tous les arguments juridiques permettant de mettre en contradiction ceux développés par cette juridiction.

« l’accord agricole UE-Maroc n’a pas été entaché d’irrégularités et il est de ce fait tout à fait légal au regard du droit international », a-t-il ajouté, relevant que l’UE a suffisamment d’arguments juridiques qu’elle va présenter dans le cadre de son recours.

Le député européen a rappelé que les accords bilatéraux ne sont nullement remis en cause ce qui traduit, a-t-il dit, l’engagement de plus en plus important de l’UE envers le partenariat avec le Maroc et sa détermination constante de développer avec le Royaume des relations bilatérales modèles dans tous les domaines, a conclu M. Pargneaux.

Commentaires