PARTAGER

C’est un pavé dans la mare qu’aurait lancé le 5 juin le journal arabophone « Assabah » qui croit savoir que des leaders de la contestation dans la région du Rif, actuellement détenus à la prison de Casablanca, en attendant leur procès, auraient reçu un soutien financier et logistique de la part des séparatistes du Polisario, qui auraient voulu ainsi inciter à l’ouverture d’un autre front indépendantiste dans le nord du royaume. Le journal affirme s’appuyer sur des éléments fournis par des sources très sérieuses et promet d’apporter d’autres révélations et des preuves dans ses prochaines éditions. Cette piste ides séparatistes sahraouis qui se trouvent désormais sur la défensive a suscité un grand étonnement alors que depuis le début de la contestation dans le Rif il y a sept mois, plusieurs analyses sur le mouvement avaient conclu à la présence de mains étrangères établies en Europe derrière les manifestations à Al Hoceima , sans les attribuer ouvertement à des séparatistes sahraouis mais plutôt à des résidents originaires du Rif et établis dans plusieurs pays européens. Quelque soit le cas, il est désormais certain que cette contestation est fabriquée de l’étranger et les agitateurs et meneurs sur place ne font qu’exécuter les ordres de commanditaires dans ce qui s’apparente bien à un complot contre le Maroc et sa stabilité

Commentaires