Le portrait de l’artiste Mohammed Chebâa

Le portrait de l’artiste Mohammed Chebâa

638
0
PARTAGER

Chebâa est l’un des peintres les plus importants de la peinture marocaine. Avec Farid Belkahia, Mohammed Melihi, et d’autres artistes dits « postcoloniaux », il est considéré comme l’un des fondateurs de la peinture moderne au Maroc.

De retour au pays, il enseigne à l’École des Beaux-arts de Casablanca, publie des écrits sur la peinture au Maroc et contribue à la fameuse revue « Anfas » (Souffles) où il n’hésite pas à dire ce qu’il pense de l’identité marocaine et d’autres sujets importants. Il est aussi de ceux qui ont énergiquement encouragé l’introduction des arts traditionnels marocains dans la peinture et l’intégration de cette dernière dans l’espace urbain. C’est ainsi qu’il participe en 1969 à la fameuse exposition sur la place Jamaâ El Fna à Marrakech en compagnie des artistes de sa génération, Belkahia, Hamidi et Melihi, pour mettre l’art à la portée du grand public.

Dans sa peinture, Mohammed Chebâa analyse les formes (qu’elles soient réelles ou imaginaires) en tant qu’« entités ». Il travaille aussi sur les oppositions contenu-contenant, ouvert-fermé, cercle-ligne droite, … Ses œuvres ont été exposées au Maroc : Casablanca, Rabat, Tétouan, Tanger, El Jadida, et à l’étranger : Rotterdam, Bruxelles, Charleroi, Chicago, Sao Paulo, Grenoble, Beyrouth, Alger, Montréal, Rome, Washington DC, Tunis, Alexandrie, Caire, Madrid, Lisbonne, République de San Marin, Syrie, etc.

Tour à tour Directeur de l’institut national des Beaux-arts de Tétouan (de 1994 à 1998), et enseignant à l’école Nationale d’architecture de Rabat, Mohammed Chebâa continue, à ce jour, à vivre et travailler à Rabat.

 

 

Par Dr Hamid Bouhioui, Artiste peintre

 

 

 

 

Commentaires