LE PREMIER MINISTRE BENKIRANE, EN CHUTE LIBRE DANS LES SONDAGES

LE PREMIER MINISTRE BENKIRANE, EN CHUTE LIBRE DANS LES SONDAGES

367
0
PARTAGER

Alors qu’il y a 18 mois, il frôlait les 68% de satisfaits dans le baromètre politique Tizi/ Averty, il n’est plus qu’à 51 % aujourd’hui.

Sa côte de confiance a perdu 18 points auprès des catégories socio-professionnelles supérieures A et B, alors que les couches moyennes et  défavorisées comprises dans les catégories C et D, se disent satisfaites de sa politique pour faire monter leur taux de satisfaction de 11 points dans un espace temps réduit , probablement suite à sa décision d’augmenter le salaire minimum, du reste largement laminée par la hausse du coût de la vie.

Auprès des femmes, la côte de popularité du premier ministre devient franchement catastrophique, chutant de 21 points pour passer de 64 à 43 %. Il n’ y a rien d’étonnant à ce désamour si l’on sait que le chef du gouvernement a multiplié ces derniers mois des sorties ouvertement rétrogrades pour les femmes envers lesquelles il s’est montré intarissable sur leur rôle au foyer, les comparant à des lustres qui éclairent de leur présence toute la maisonnée et leur recommandant de ne pas travailler à l’extérieur.

Cette descente aux enfers de l’impopularité ne s’arrête pas là puisque en termes d’image c’est également la dégringolade, puisque en janvier 2013 était considéré aux deux tiers des personnes interrogées, comme un homme de dialogue et de proximité, contre seulement 45 % aujourd’hui, montrant que Abdelilah Benkirane devrait sérieusement penser à se remettre en question pour changer de cap et se réconcilier avec tous ces déçus de sa politique et de l’image qu’il donne.

Actu-maroc.com _______________________________________

Pour vos publications et vos courriers : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires